top of page

11 – 18 Aout 2022 - 1er déploiement opérationnel

Le mardi 12 juillet 2022 vers 16h30, un départ de feu est annoncé dans le département de la Gironde sur la commune de Landiras. Au cœur d’une forêt de plusieurs centaines de milliers d’hectares, ce feu va durer pendant de longues semaines pour un bilan final de près de 21 000 hectares et un engagement humain, matériel et technique inédit.

La France, habituée à ces phénomènes dans le quart Sud Est de la France, a été impactée par des feux de grande ampleur sur l’ensemble du territoire (plusieurs milliers d’hectares brulés en Bretagne et dans le Maine et Loire), avec des feux de plus de cent hectares dans des départements non habitués à ce type de risques, comme le Jura, l’Aveyron ou l’Isère.

Mais cette situation touche la totalité de l’Europe avec des feux gigantesques en Espagne, au Portugal, en Italie, en Grèce et dans les Balkans, mais aussi dans des pays moins impactés par ces feux : L’Allemagne,L’Angleterre, la Tchéquie ou la Slovénie.

Pour faire face à cette situation, le mécanisme de protection civile de l’Union Européenne a été déclenché à plusieurs reprises afin de répondre aux demandes des pays impactés.


La réponse terrestre de l’Europe a consisté à l’engagement de 4 modules GFFV (Ground Forest Fire Vehicle) totalisant 360 pompiers et 140 véhicules issus du MPCU (Roumanie, Allemagne, Autriche et Pologne) sur le Feu de Landiras en Gironde.

Un sujet d’actualité au sein du MPCU porte sur les transmissions et les moyens de communication des modules. En effet, comme toute unité opérationnelle, ces modules doivent être en capacité de communiquer en interne, entre eux, avec l’EUCPT, mais aussi avec les services d’incendies locaux.

Cependant, au regard de la réglementation internationale, les moyens de communication de leur pays d’origine ne peuvent être utilisés, car ils pourraient (sans accord préalable des agences de régulation des fréquences du pays hôte) brouiller les communications des services d’urgences, de police ou bien de la défense.


Le 10 août, vers 22h00, la France a accepté l’ensemble des propositions de renforts. Dès cette décision, la DGSCGC a organisé, dans son rôle de pays hôte, leur arrivée.

Des échanges entre nos cadres, ceux des COZ et ceux du COGIC ont été initiés en vue du premier engagement de FENICS. Celui-ci sera confirmé le 11 août à 10h00 pour une arrivée sur site dans la soirée avant le premier module européen (Allemand).

Des échanges entre nos cadres, ceux des COZ et ceux du COGIC ont été initiés en vue du premier engagement de FENICS. Celui-ci sera confirmé le 11 août à 10h00 pour une arrivée sur site dans la soirée avant le premier module européen (Allemand).


La mission du module : Garantir les communications des modules du MPCU avec les autorités locales mais aussi leur proposer des liaisons internes pour ne pas perturber les moyens de communications des forces françaises en place.

Durant 7 jours, l’équipe FENICS a ainsi rempli plusieurs missions de support :

  • Equipement du centre de coordination MPCU

    • Mise en place des équipements pour la gestion du centre.

Durant la totalité de la mission, une veille est assurée pour répondre aux demandes de l’EUCPT, mais aussi assurer la sécurité des personnels engagés au travers des fonctionnalités proposées par notre Mission Critical Service (MCS).

  • Mise en place d’un accès WIFI/4G sur le site.

La pré-configuration des lots permet une mise en œuvre rapide des équipements du module. Ci-dessous, la première antenne wifi a été activée en 15 minutes.

  • Mise à disposition des moyens de communication pour les modules du MPCU

Pour assurer les communications des modules sur le terrain il a été déployé, une solution « Communications Critiques » (MCS) avec 500 accès intégrant : une fonction Talkie-walkie multicanaux, une messagerie instantanée avec photos et vidéos, la localisation individuelle (pour renforcer la sécurité) et une interconnexion entre ANTARES et la solution FENICS.

Par défaut, la solution a été déployée sur les smartphones des équipiers des modules. (Avec la réglementation EU, pour les opérations sur le territoire européen, l’utilisation de la data est étendue sans surcoût avec la capacité d’utiliser l’ensemble des opérateurs.) FENICS a mis à disposition des smartphones pour des besoins complémentaires.

  • ·Supervision des géolocalisations et de la gestion de la détresse

Il est important de souligner que ce point a été apprécié des utilisateurs et du SDIS 33 pour la sécurité du personnel, mais aussi la localisation des modules ou de leurs groupes constitutifs. Ces fonctionnalités demandent une veille permanente dans le centre de coordination de FENCIS.

  • Supervision de la couverture locale

Etude de capacité de complément de couverture Orange

Etude de capacité de complément de couverture d’infrastructure

Support des équipes SIC local


En conclusion, ce premier engagement opérationnel a été une formidable occasion de mettre en œuvre cette solution technique.


Mais FENICS n’est pas seulement une solution technique, c’est également :

  • Une réponse technique de terrain créée par les intervenants du quotidien de nos territoires,

  • Une équipe pluridisciplinaire qui assure sur le terrain (avec des capacités d’analyse, de propositions) une mise en œuvre adaptée afin de répondre à des situations spécifiques,

  • Une expertise issue de plus de 10 expérimentations sur le terrain.

L’engagement le 11 août 2022 a été réalisé par une équipe restreinte, pluridisciplinaire, volontaire et motivée avec un socle technique robuste et éprouvé. Mais le travail de pérennisation et d’évolution se poursuit.



Comments


bottom of page